LA PREPARATION au tout-terrain DE VOTRE HONDA 400 XR
Ce sont des "fondamentaux" bien connus , mais pour ceux qui se mettent au TT , avec la super occase de 400 XR qu'ils viennent de dégotter, voici quelques pistes..

Mes réglages de base de la 400 XR
-carburation: sur le modèle 2003, la machine est livrée avec une carburation bizarre ! (158 - 55).,
J'ai remplaçé par 160 - 60 et l'aiguille plus riche d'un cran, avec le boitier de filtre à air non touché, et le pare-étincelles en place dans l'embout de pot (sinon c'est trop bruyant à mon gout) : elle démarre mieux, reprend bien en bas sans trop caler sur le coup de piston, et le creux à mi-régime a disparu ; tout bon !

-Je trouve les suspensions d'origine de la 400 XR optimales: pour moi, inutile de les faire préparer.
Par contre, si on doit rouler chargé, il faut régler la précontrainte au plus dur et ajuster les vitesses d'amortissement en compression et détente.
On doit également jouer sur la quantité d'huile dans les tubes: ne pas dépasser 145mms entre le haut du tube et le niveau d'huile, ressort enlevé et fourreaux remontés à fond.
Pour la course, on peut toujours les changer pour des White power, Ohlins, ou autres..

-Attention, la 400 XR ne possède pas de graisseurs sur l'axe de bras oscillant et ses articulations: c'est une grosse lacune !
Aussi, il faut les démonter une fois par saison, ou plus si boue ou sable (suivez mon regard !), les nettoyer et remonter noyés dans la graisse (graisse hors-bord étanche à l'eau par ex.).

-démultiplication: 14x45 en france (franchissement et rando), 15x45 (d'origine) en Afrique.

Quelques idées de préparation de la 400 XR
-Démonter toutes les pièces d'origine inutiles en tout-terrain:
bavette AR, support feu AR, contacteur de stop AR (laisser celui de l'AV, par sécurité) , klaxon , clignotants et leur centrale (derrière le phare) , toles et pattes diverses...

-Eliminer toutes les pattes rapportées vissées au cadre , qui tiennent notamment le faisceau électrique (et les remplaçer si nécessaire par des colliers rilsan)...

-Meuler toutes les pattes devenues inutiles soudées au cadre, notamment le support de contacteur de stop AR .

-meuler (ou buriner : ça évite de démonter les tés de fourche...) les butées de direction jusqu'aux limites de rotation du guidon (tester).

-peindre à l'antirouille puis en couleur d'origine ces parties mises à nu .

-Sur la XR, le bloc compteur et la plaque phare d'origine ne sont pas très lourds, mais il vaut mieux les remplaçer :
-par une plaque phare d'enduro de type Acerbis HP par ex.(ampoule de type Européen): pour cela désenfiler les tubes de fourche de leurs tés et sortir les supports de bloc-compteur-phare d'origine. Allez voir les sites de marchands en ligne, d'autre fabricants existent.
-par un compteur de type VTT programmable et capable de lire des vitesses supérieures à 99 km/H .
Ex. la gamme Sigma...Ce compteur sera fixé sur une petite platine en dural.
l'aimant est à fixer sur le disque, et le recepteur sur le tube de fourche ou mieux (s'il est tubulaire : voir les KTM d'enduro) enfilé dans un trou dans le support de pince, percé juste en façe de l'aimant bien sûr ;-). Pour le câble électrique à 2 fils, le faire cheminer dans une gaine plastique semi-rigide, le long de la durite de frein: acheter de la durite à carburant en polyamide noir diamètre 4mms (chez un marchand de pièces pour camions par ex.)

-Coller un autocollant de couleur fonçée sur la partie AV du garde-boue AV (anti-éblouissement : enduro de nuit et afrique) .

-"Poper" ou visser une plaque d'immatriculation homologuée en plastique sur le garde-boue AR.
(jaune réfléchissant type européen , coût environ 50 F).

-remplacer les durits AV et AR de frein par des durits tressés inox (type aviation)

-En cas d'usage intensif (course,désert...) remplacer le liquide de frein d'origine (Dot 4) par du liquide de frein résistant à plus de 300°C (Dot 5).

-poser un sabot dural enveloppant (épaisseur 6 à 8 mms) .

-poser deux tresses de kevlar entre ce sabot et les commandes au pied : frein et changement de vitesses (ou à défaut deux bouts de câble + serre-câble).

-renforcer le guide-chaîne avec une plaque de dural légèrement débordante du plastique (épaisseur 4-5 mms) , vers le bas (voir plan).
C'est la mode actuellement de laisser le guide chaine en plastique seul, pour ne pas faire dérailler la chaine en cas de choc: une protection alu risque de se tordre et de garder cette forme.
Pour ma part, je préfère mettre une plaque alu (balance avantages/risques en sa faveur!).

-améliorer la position debout (si vous faites plus d'1m70)
en montant un guidon plus haut et une paire de brides de guidon supplémentaires (montées têtes-bêches) : ce montage reste très solide (c'est un truc de "crosseux"): voir schéma.

-protéger les peintures et plastiques par de l'adhésif transparent épais (VENILIA) : réservoir + plaque-phare + caches latéraux + avant du garde-boue.

-Sur la 400 XR, il y a des vis Dzuss prévues d'origine pour la fixation des plaques latérales , c'est parfait. Attention tout de même de bien replaçer le filtre à air sur son support en le faisant pivoter sur plaçe avant de rabattre la bride bien en position (ses 2 griffes au fond de leur logement et le bouton dans le trou central du filtre à air).

-percer deux trous de diamètre 3 mms dans les deux leviers de frein et d'embrayage à 30-40 mms de leur extrêmité.

-remplacer le guidon acier par un guidon dural (Renthal ou Afam) et monter une mousse de protection, ou bien par un guidon sans barre (pontets d'adaptation obligatoires).

-pneus enduro-FIM (le Michelin AV enduro-4 est étonnant) , ou cross ,
et en Afrique : Michelin Baja (bonne résistance) ou Pirelli désert . Michelin désert si course.

-chambres à air renforcées ("cross-enduro") + 2 gripsters (AV+AR).
(En enduro ou rallye-raid on monte des bib-mousses bien sûr).

-Mes petites marottes perso:
pédale de frein légèrement cintrée vers le bas : sciée, pincée (-1,5 cm en bout de pédale), ressoudée.
protections mains acerbis rallye.
trousse à outil enduro derrière la selle (avec sangles à boucles métal à l'intérieur).
sangle de traction en travers du garde-boue AR entre la selle et la trousse à outils.
pompe VTT fixée par 2 anneaux cahoutchouc épais (en chambre à air renforcée !) sur la barre de renfort du guidon.