Les mille et une choses à prévoir
quand on prépare un raid

ATTENTION !
Avec les raids en milieu désertique, surtout en moto non accompagnée, on aborde un domaine de DANGER. On y risque parfois SA PEAU ! Soyez-en bien conscient lors de la préparation du raid et lorsque vous y serez .
Ne comptez pas sur des secours extérieurs, les autorités locales ne peuvent pas assurer la sécurité de tous les voyageurs qui parcourent leurs pays souvent très vastes ! C'est d'ailleurs vrai même "chez nous" quand vous pratiquez des activités "à risques" .
Dans les raids accompagnés, ne vous laissez pas leurrer non plus par la présence d'un médecin: devant de graves blessures, il ne pourra pas faire grand'chose .
Conclusion: ne comptez que sur vous-même. Ne pilotez pas comme en spéciale d'enduro, et soignez la préparation du bonhomme et du matériel !

BAGAGES
- Chargez au minimum !
Une moto chargée est une moto qui fatigue, qui consomme plus, qui passe moins bien, moins agréable à piloter...
C'est pour ça que la préparation mécanique doit être soignée: utilisation de pièces en alu ou en plastique plutôt qu'en acier partout ou c'est possible, dimensionnées juste ce qu'il faut; fixations usant et abusant des sangles et morceaux de chambre à air, écrous freinés, bagages en (solide) toile nylon (attention au pot d'échappement), etc ...
Emmenez un minimum d'affaires, quitte à faire une lessive quand c'est possible: il existe des tubes très pratiques de gel pour lessive à la main; pour le reste un tube de shampoing douche suffira pour 2 ou 3 semaines à deux, les occasions seront de toutes façons rares de trouver suffisamment d'eau.

Le transport des bagages représente un épineux problème en moto de raid TT, jamais vraiment résolu, toujours apprécié surtout au moment du départ:
-il y a la technique teutone: 2 gigantesques boîtes en alu (ou bois: j'en ai vu) à l'AR de chaque côté du cadre; c'est un peu lourd, d'autant qu'on a tendance à les remplir et à charger par-dessus. Bonjour la maniabilité en TT. mais c'est solide, inviolable (à moins qu'un chameau mâle ne prenne l'ensemble pour une avenante congénère...).
A noter que les deux motards "les plus gonflés de la planète" que je connaisse depuis près de 30 ans de moto outre-mer (si si...) utilisent ce montage. Ce sont deux allemands rencontrés en Libye seuls sur des parcours invraisemblables... Des types modestes avec ça: il faut voir leurs itinéraires, même avec plusieurs 4x4, il y a des chances que vous n'ayez jamais fait aussi audacieux qu'eux. Si vous rencontrez Martin et un de ses potes sur leurs 350 DRS SUZUKI, branchez-les: des as je vous dis ! Ils sont chaque année quelque part au Sahara.
-Sinon il y a la technique francaise: proche de l'africaine, qu'on a testé pour vous: tout dans la souplesse et la bricole !
deux plaques en alu, une de chaque côté ( la variante en bois a moins bien tenu: 1000 kms pour exploser et passer à moitié dans la roue AR..) sur lesquelles reposent, sanglés assez haut, deux sacs en solide toîle nylon: système moins rigide que les valises, sensible aux chocs et coupures (dans les taillis notamment), moins de contenance, mais beaucoup plus léger, moins large (dans les passages étroits c'est appréciable et pour piloter on ne se prend pas tout le temps les jambes dedans).
-Faut voir !

Le problème de l'eau:
En inter-saison (Avril ou novembre), et selon votre activité (marche, tout-terrain sévère), comptez sur une consommation totale en eau de 2 litres grand minimum par jour et par personne (vérifié) = boisson + cuisine ; 4 litres seront plus "confortables"...
Attention, en été, ça peut monter à 8 ou 10 litres, voire plus...
De toutes façons, restez couverts ! c'est difficile à comprendre, mais c'est la seule solution pour ne pas se déshydrater: faites comme les nomades ! (des millénaires d'expérience...).
Vous pouvez repérer les puits sur les cartes, mais ça ne correspond pas souvent au terrain ! ils se comblent ou se tarissent parfois en quelques années et les nomades recreusent ailleurs...
Quand vous en rencontrez, n'hésitez pas à leur demander leur emplaçement (munissez-vous tout de même d'un délou ! ).
Si l'eau au Sahara vous interresse, lisez cet article scientifique.

SECURITE
- Pensez à emmener une paire de chaussures de marche , un couvre-chef , un pantalon léger et un haut avec des manches (soleil!) , et surtout un sac à dos moyen : on ne va pas loin avec 15 kgs à bout de bras , et comme ces 15 kgs peuvent être l'eau et la bouffe ...
C'est le seul moyen de s'en sortir si la moto est immobilisée , ou si vous êtres blessé sans être gêné pour la marche (une chance!).
- Point de non-retour : cette notion bien connue des aviateurs est à garder dans un coin de votre tête : valable pour le rayon d'action de la moto , pour la bouffe , et surtout pour l'eau (n'oubliez pas que vous prendrez au moins 5 fois plus de temps à pied qu'à moto pour parcourir la même distance).
- Partez au moins à trois , quatre c'est mieux , pour chercher du secours en minimisant les risques.
- Emmenez deux GPS et des fusibles de rechange : c'est surprenant comme on peut devenir dépendant de ces "gadgets" électroniques ! Ils ont révolutionné le raid en terrain inconnu , au demeurant .
Certains guides ne s'y trompent pas qui détestent le GPS : ils ont en partie tort ; un guide local par exemple vous apportera en principe une plus grande sécurité et la richesse des contacts humains (le sien et ceux de ses concitoyens) , la barrière de la langue étant un obstacle majeur aux échanges d'idées...

SANTE
Vous trouverez des conseils et recommandations sanitaires dans ces pages ...

DIVERS
- Si vous emmenez du pastis pour l'apéro, planquez le bien à toute autorité: officiellement, ils n'aiment pas l'alcool au Maghreb, et en Libye je vous déconseille même fortement de jouer avec ça.
- A part votre couteau de table, pas d'armes, c'est toujours inutile: mieux vaut avoir du nez et passer son chemin ou s'éclipser quand une situation est louche. Sinon, parlementer, négocier, "acheter" ou...fuir !
Mais honnêtement c'est très rarement nécessaire dans les pays du Maghreb , tout comme en Europe . (le nord de l'algérie étant classé à part actuellement...).
Les sites des ministères des affaires étrangères sont une bonne source: ici au Ministère francais ou ici , et aux USA .
- Tenue vestimentaire: pour les femmes, couvrez vous le buste et les cuisses, c'est de la courtoisie, et vous serez moins ennuyée par les "admirateurs" ! même les hommes, évitez les shorts courts en ville (restaurant , lieux publics...): j'ai déjà eu des remarques !

Après tout, si ces contraintes propres aux pays visités ne nous conviennent pas, on peut rester en Europe...

LE REMORQUAGE DES MOTOS
C'est une purge que de devoir se taper toute l'approche d'une zone de raid en roulant des centaines de kms sur le bitume. On prend alors une remorque moto.
Mais on ne peut pas traîner une remorque moto derrière soi tout le long du voyage (impossible en tout-terrain), et c'est contraignant de devoir repasser à l'endroit ou on l'a laissée à l'aller, et puis on peut en avoir besoin en pleine brousse: blessure du pilote ou casse de la moto.
C'est un problème épineux, que je pense avoir réglé avec une pièce spécialement construite pour ça, voir photo et plans ci-joints. Il faut boulonner la pièce sur la traverse AR du 4x4, enlever la roue de la moto, éventuellement son garde-boue, fixer la fourche de la moto sur la pièce avec les entretoises et l'axe d'origine, et rigidifier latéralement avec deux sangles tendues (à mi-traction) entre le guidon et le pare-choc du 4x4.
Ca tient impeccablement sur route et en TT ça suit souplement, ça n'use pas le pneu AR, il faut juste s'interdire toute marche arrière, bien entendu, sinon quelqu'un descend pour faire riper le pneu AR de la moto (facile).
C'est léger et peu encombrant: on peut la sangler dans le pare-choc à l'avant, et ce n'est pas trop compliqué à fabriquer.
Attention, ce n'est pas homologué en France...au Maghreb, la réglementation est moins tatillonne, dieu merci, et puis en tout-terrain...

LISTE-TYPE
Pour ceux que ça interresse, voici une liste-type de ce que j'emporte en raid saharien, pour exemple...