Quelques éléments d'information sur les nomades Rebaiya du sud Saharien Tunisien

D'après un article de Terres des hommes

Les Rebaiya
"../..l'Erg n'est pas totalement abandonné car des campements Rebaiya assez nombreux y séjournent encore, nomadisant de part et d'autre de la frontière algéro-tunisienne. Ils sont de nationalité algérienne et sont les descendants des envahisseurs Hilaliens (milieu du XIe siècle), tout comme bon nombre des célèbres Chaanba. Ils vivent très simplement, soit, en été, non loin des puits, dans des zéribas (huttes) de branches et de graminées séchées, soit dans des abris à peine recouverts d'un morceau de toile ou de quelques branchages, plus rarement sous la tente. Ils élèvent chamelles, chèvres et moutons. Leurs chiens sont des sloughis, petits lévriers arabes très rapides, capables d'attraper lièvres et même gazelles à la course. Ces nomades Rebaiya ont l'habitude de traverser l'Erg pour vendre leurs animaux sur les marchés du Nefzaoua (Sabria, Douz) ou pour rechercher des pâturages, à l'est, vers Dekanis, Bir Aouine, Aïn Zegaba ou même beaucoup plus au sud, vers El Borma, la grande station de pétrole tunisienne, et Bordj El Khadra. Ils ont aussi des contacts assez fréquents avec les oasis de la région d'El Oued, en Algérie, dont ils dépendent. Ils vivaient autrefois en Tripolitaine qu'ils ont quittée il y a environ 200 ans, pour s'installer dans le Souf (Algérie). "

<retour à la page données sahariennes>

<retour à la page d'accueil "TT">